Point de vue du narrateur

Pour les extraits suivants, indiquez le point de vue du narrateur. Demandez-vous si la scène est vue par les yeux d'un personnage en particulier, si l'on est plongé dans les pensées de plusieurs personnages et que l'on sait tout sur tout ou si l'on ne voit la scène que de l'extérieur comme si on la voyait par le biais d'une caméra.

1) Maou avait les yeux ouverts dans la nuit. Elle écoutait les bruits de la nuit...
2) Ces trois noms faisaient leur tour du monde, on les connaissait partout, jusque dans les villages les plus reculés.
3) Elle descendit au salon. Il était sombre, derrière ses volets fermés et elle fut quelque temps avant d’y rien distinguer, puis, son regard s’habituant à l’obscurité, elle reconnut peu à peu les hautes tapisseries où se promenaient des oiseaux.
4) La voiture s'arrêta devant le commissariat. Quatre hommes en uniforme en sortirent. Deux d'entre eux tenaient fermement un cinquième homme qui se débattait en criant son innocence.
5) Le moulin du père Merlier, par cette belle soirée d'été, était en grande fête. Dans la cour, on avait mis trois tables, placées bout à bout. Tout le pays savait qu'on devait fiancer, ce jour-là, la fille Merlier, Françoise, avec Dominique...
6) Le matin, le père Merlier était allé trouver Dominique dans sa masure, sur la lisière du bois. Là, les deux hommes avaient causé pendant trois heures, les portes et les fenêtres fermées.
7) Françoise et Dominique, qui étaient restés dans la cour, se haussaient et regardaient par-dessus une muraille basse. Ils s'intéressaient surtout à un petit soldat...
8) Le capitaine était resté seul dans la cour, accroupi derrière la petite muraille, pendant que des décharges furieuses continuaient. Au-dehors, les soldats qu'il avait postés ne cédaient le terrain que pied à pied.
9) Elle demeura longtemps assise sur son lit, écoutant les rumeurs de la maison. Mais, ce qui l'intéressait surtout, c'étaient les bruits qu'elle pouvait saisir dans la pièce qui se trouvait sous sa chambre.
10) Elle chercha la sentinelle et ne l'aperçut pas ; seul, le saule faisait une tache pâle, au milieu des ténèbres. Pendant un instant, elle entendit le frôlement du corps de Dominique le long du lierre.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×